Liberté de conscience – Comité de soutien : justesse pour Céline

liberté de conscience

Parmi les lecteurs de ce blog, vous êtes plusieurs à connaitre Céline. En octobre 2013, Céline Godfroy, alors psycho-praticienne depuis 2 ans après avoir été psychothérapeute pendant plus de 20 ans à Paris, se retrouve placée en garde à vue pendant 36 heures à la gendarmerie de Charolles à côté de son domicile en Saône-et-Loire. Voici un extrait du document pdf communiqué Comité, que je vous invite à lire :

Nous  sommes  quelques  anciens  clients  à  être  informés  de  cette  situation.  Certains  d’entre  nous  ont  même  été  contactés  par  les gendarmes,  qui  nous  ont  interrogés  par  téléphone,  puis  ont  été  convoqués  individuellement  pour  des  interrogatoires  de  3-4h.
Pendant  cette  même  garde  à  vue,  l’ancienne  assistante  de  Mme  Godfroy  a  été  interrogée  par  des  gendarmes  arrivés  en  camion.
Fortement impressionnée par l’ampleur des moyens mis en œuvre pour lui poser seulement quelques questions, et sans doute pour éviter d’être considérée comme complice des accusations portées contre Mme Godfroy, elle a porté plainte….

 

Céline passe en appel d’ici quelques jours et a aujourd’hui besoin de votre soutien, que vous pouvez apporter en adhérant à l’association qui s’est montée. Son cas montre une nouvelle fois la violence et le sur-déploiement de moyens face à des citoyens inoffensifs.

Je vous invite vivement à aider Céline en adhérant à l’association de soutien : adhésion CJC-2016-act

Par le cas de Céline, cette association souhaite accompagner une personne qui en représente tant d’autres et préserver le droit de tout un chacun de choisir librement ses soins et ses soignants.

Voir aussi :

Dijon, 9 juin, une ex-psychothérapeute en appel : un procès emblématique

Lutte contre les « dérives sectaires » : Les écologistes rompent pour la première fois l’unanimité politique

5.00 avg. rating (100% score) - 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *